Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pâques en Catalogne

Publié le par book catalogne

La procession de la Sanch

Lundi de pâques férie en catalogne

 

Pâques a perdu peu à peu son contenu religieux et se résume à un repas familial autour de l'agneau, et pour les plus jeunes une occasion de recevoir des lapins, poules et œufs en chocolat. A l’époque la très bonne maison Dauner (25 rue de l’Argenterie)  faisait des heureux surtout moi, ma mère m’achetait pour mettre sur mon petit rameau  des animaux, des petites cerises en pates d’amande, des cloches en chocolat
À la sortie de la messe de la cathédrale St Jean, j’échangeais mon chocolat contre les pates d’amande de mon frère. Quel regret de ne plus trouver aujourd’hui  des produits de cette qualité.


La Procession de la Sanch (sang du christ)

Depuis 6 siècles, la procession de la Sanch impressionne un public agnostiques et curieux,  dans ce silence  résonne  l'esqueletta , la petite cloche de fer, qui dirige la procession
Les hommes changent mais les mêmes gestes restes,  prières, recueillement. Les pénitents déambulent, vêtus de grandes robes rouges ou noires dites « caperutxa » avec leurs longues capuches pointues,
Sur leurs épaules meurtries, les lourds « misteris » relatent les différentes scènes de la Passion, entre vierge affligée et Christ crucifié. Les pénitents s’arrêtent sous des roulements de tambour, souvent  pieds nus, Depuis plus de 500 ans,, ce rituel n’a pas changé. Les processions avaient lieu autrefois le Jeudi Saint et le Vendredi Saint. A l’époque les flagellants étaient les plus impressionnants. Le dos nu, ils prenaient un soin particulier à se fouetter avec ardeur. Ces pratiques un peu choquantes incitèrent l’autorité religieuse et le Conseil Souverain du Roussillon à limiter progressivement ces processions.

Le vendredi soir, les pénitents se rendent à Collioure pour une procession nocturne éclairée aux flambeaux.

 

Traditions culinaires catalanes de Pâques

Le Lundi de Pâques, on réalise l’omelette  pasquale.  C’est à l’extérieur que se font ces omelettes. Le plus souvent à proximité d’un oratoire ou d’un ermitage ceux dédiées à la Vierge, comme par exemple la chapelle de Juhègues à Torreilles ;
Chaque village, on a "son" coin. Les gens de Villefranche-de-Conflent montent à Notre-Dame de Vie, ceux de Sorède à Notre-Dame du Château, ceux de Collioure à Consolation…























Photos: TIMLOU
Omelette de Pâques


1 réchaud
1 poêle
1 plat pour retourner l’omelette
1 saladier et une fourchette pour battre les œufs
1 peu d’huile
1 ou 2 tranches de lard frais
1 saucisse sèche mais tendre1 boudin noir
10 à 12 œufs
1 peu de sel
Mais aussi
Quelques asperges sauvages
Quelques petits artichauts jeunes et tendres

 

Faire revenir le lard, quand il commence à roussir ajouter la saucisse sèche coupée en rondelles, puis les pointes d’asperges sauvages, les cœurs d’artichauts émincés et, en dernier, les rondelles de boudin noir. Faire revenir le tout. Ajouter les œufs battus et salés. Faire cuire d’un côté, puis de l’autre. C'est aussi aux veilles de Pâques que les chanteurs, revêtus du costume catalan, arpentent les ruelles des villages en interprétant des chants traditionnels. A l'origine, cette tradition joyeuse des "Goigs dels ous", avait pour but de récolter les œufs (ous), la botifare et autres ingrédients entrant dans la composition de l'omelette de Pâques. (Recette des cadres catalans de Toulouse)


















Photos: TIMLOU


1ere recette de Bunyettes

Pour acheter ses fameuses bunyettes faut aller les acheter à Millas, ce sont vraiment les meilleures supers fines et bien parfumée à la fleur d’oranger.

 Quand je vois dans certaines pâtisserie des espèces de galettes épaisses, ce n’’est même pas la peine de les acheter.

J’aimerai bien vous donner une recette mais quand je vois qu’elles sont toutes différentes, c’est vraiment difficile de trouver la meilleure, à vous de chosir.

inviter votre famille et vos amis

1Kg1/2 de farine
une douzaine d'œufs
les zestes de 4 citrons
75 g de levure
250 g de beurre
20 cl d'eau de fleur d'oranger
une pincée de sel
Huile pour frire
et sucre en poudre

Battre les œufs, les mélanger à l'eau de fleur d'oranger, ajouter les zestes de citron et le beurre fondu dans lequel on aura préalablement dilué la levure.
Dans une terrine mettre la farine et le sel et incorporer le mélange réalisé précédemment. Si la pâte est trop sèche rajouter du beurre, si elle colle trop aux parois de la terrine, ajouter de la farine. Lorsque la bonne consistance est obtenue, pétrir la pâte. La laisser reposer 2h.
La détailler en morceaux de la valeur d'une prune, l'étaler et la plonger dans l'huile très chaude sur les 2 faces jusqu'à ce qu'elles soient dorées. Saupoudrer de sucre.














Photos: TIMLOU

2eme recette de bunyettes



Pour une centaine de bunyettes:
12 œufs
1500 g de farine
le zeste râpé de 12 citrons non traités
1 pot de crème fraiche
250 g de beurre frais
1 cuillère à soupe de saindoux
1 c à café de sel
65 g de levure de boulanger
1 peu d'eau de fleur d'oranger
1 cuillérée à café de sel fin,
500 g de sucre semoule pour saupoudrer

la pate doit reposer pour lever au moins 10 heures dans un coin chaud nous on pose le récipient sur le bord du radiateur (pas trop chaud quand même...)

On les étires sur un torchon posés sur la jambe et on les étires au maximum environ la taille d'une assiette, elles doivent être très fines

Délayez la levure avec un verre d'eau tiède. Laissez ramollir le beurre et le mélanger avec le saindoux. Battez les œufs. Dans une jatte, faites une fontaine avec la farine et mettez tous les ingrédients au centre.
Travaillez lentement cette pâte jusqu’à obtenir une pâte lisse et souple.
L'enveloppez dans un linge fariné. Posez la dans un récipient et la mettez la dans un lieu tiède pendant au moins 10, faites cuire les bunyettes. Prévoir assez à l'avance pour ne pas les faire trop tard dans la journée
Faites chauffez la bassines à friture
Placez les sur un feu moyen. Préparez un grand plat pour mettre les bunyettes et le sucre pour les saupoudrer une fois cuites.














Photos: TIMLOU

3ème recette de bunyette

1 kg de farine,

6 gros œufs,

30 grammes de levain de boulanger,
150 grammes de beurre,

10 grammes de sel,

100 ml d'eau de fleur d'oranger

les zestes de 2 ou 3 citrons,

500 grammes de sucre en poudre,

de l'huile

 

Mélangez le beurre fondu tiède avec le levain

Battez les œufs avec l'eau de fleur d'oranger et les zestes de citron finement râpés
Versez la farine dans un saladier, salez-la, et ajoutez les précédents mélanges
Travaillez l'ensemble jusqu'à formation d'une boule de pâte
 Sortez-la du saladier pour la pétrir sur le plan de travail préalablement saupoudré de farine
Après 40 à 45 mn de pétrissage, laissez reposer la pâte à l'abri pendant 2 à 3 heures
Pour réaliser des bunyettes bien rondes, aplatir la boule de pâte et en couper des morceaux en appuyant dessus avec le bord d'un verre

Etirez les ronds ainsi prélevés en disques les plus fins possibles
Dans une poêle large et profonde remplie au tiers d'huile bouillante, déposez chaque bunyette pour la faire dorer d'un côté puis de l'autre

 Retirez et sucrez immédiatement

















 Photos: TIMLOU
















Rousquilles
Très diffilcie de faire des Rousquilles, mais vous pouvez acheter les meilleures  dans le Vallespir à Amelie les Bains
Pâtisserie Pérez-Aubert
12 rue des Thermes
tél : 04 68 39 05 46
la vraie rousquille fondante, gateau recouvert d'un glaçage blanc
On en trouve aussi à Perpignan de très très bonnes  mais il l'est fabrique que le samedi matin
Rue Fontfroide près de la cathédrale St jean petite boulangerie patisserie à coté du resto les "3 soeurs"

Commenter cet article